WFZ-What is Zen? 2017-04-07T13:04:01+01:00

Qu’est-ce que le Zen, au juste ?

Qu’est-ce que le Zen, au juste ? La réponse est plutôt simple : le Zen est la vie. Il n’y a rien, en réalité, qui ne soit pas Zen. Mais réaliser cette totalité et faire de notre vie toute entière le champ de notre pratique Zen n’est pas chose facile. Alors, nous nous asseyons et examinons tout cela, encore et encore et encore. Tout est là, ici même, là où nous sommes. Regardez ! Là réside le terroir de l’éveil.

Il peut être utile de mettre cette pratique intemporelle en perspective. La tradition antique que nous appelons aujourd’hui le Zen s’étend sur plusieurs siècles et continents. Elle est apparue il y a 2 500 ans sur les contreforts de l’Himalaya, aujourd’hui l’Inde, avant de se frayer un chemin en Chine, au Japon, et finalement en Occident, en Amérique et en Europe. Son fondateur, l’homme que l’on appelle le Bouddha, terme sanskrit qui signifie « l’éveillé », a développé un enseignement et une pratique de la méditation qui s’appuient sur son expérience directe de la réalité, de l’unité de son être et de toutes choses, du monde et de tous les phénomènes tels qu’ils sont, ici et maintenant. Il s’est « éveillé », dit-on, à la totalité de la vie, l’interconnexion infinie de tous les êtres vivants et les choses. Cette expérience de paix véritable l’a libéré de l’illusion humaine fondamentale de la séparation, illusion qui nous ligote et nous aveugle, suscitant souffrance et conflits sans fin dans notre vie et dans le monde. De cette expérience de l’unité et de la totalité, que nous nommons sagesse, a surgi naturellement son désir d’aider les autres à réaliser la même libération. Nous l’appelons la compassion.

Les enseignements du Bouddha sont encore bien vivants aujourd’hui, transmis d’une génération à l’autre par des individus qui, ayant découvert ce que le Bouddha a lui-même découvert, partagent leur expérience avec d’autres.

L’instruction de base donnée par le Bouddha à ceux venus le voir a été de s’asseoir et d’examiner la nature des choses – le qui, le quoi, le pourquoi et le comment de toute chose. Cette pratique, que nous appelons méditation, est encore la pratique de base du Zen. Et tout comme cela a été le cas à l’époque du Bouddha, cette méditation Zen est un acte de liberté. Cela veut dire prendre du recul par rapport à nos habitudes, nos croyances et nos opinions, et nous ouvrir à l’inconnu. Qui que nous soyons, où que nous soyons, c’est faire là un plongeon radical au cœur de la vie et dans la vie de notre cœur. Car, vous souvenez-vous ? Votre vie, toute la vie, est Zen.

What, exactly, is Zen?

What, exactly, is Zen? The answer is quite simple: Zen is life. There is nothing, in fact, that is not Zen. But realizing that wholeness and making the whole of our life the field of our Zen practice is no easy task. So we sit down and take a look at it all, again and again and again. It’s all here, right here, right where we are. Just look ! Right here is the ground of awakening.

It may be helpful, though, to give some perspective on this timeless practice. The ancient tradition that today we call Zen stretches across centuries and continents, having originated 2,500 years ago in the foothills of the Himalayas, in what is now India, before it made its way to China, Japan and, finally, the West, to the Americas and Europe. Its founder, the man now known as the Buddha, a Sanskrit word that means the “awakened one,” developed a basic teaching and a practice of meditation arising from his own direct experience of reality, of the oneness of his being and all things, of the world and all phenomena just as they are, here and now. He was “awakened,” we say, to the wholeness of life and the infinite interconnection of all its diverse beings and things. This experience of true peace freed him from the fundamental human delusion of separation that binds and blinds us and gives rise to endless suffering and strife in our lives and the world. From this experience of unity and wholeness, which we call wisdom, was naturally born his desire to help others realize the same liberation, which we call compassion.

The Buddha’s teachings are still alive and well today, having been transmitted from one generation to the next by individuals who discovered what the Buddha discovered and then shared their experience with others.

The Buddha’s basic instruction to those who came to see him was to sit down and look into the nature of being – the who, what, why and how of it all. That practice, what we call meditation, is still the basic practice of Zen. And just as it was in the Buddha’s day, this Zen meditation is an act of freedom. It means stepping back from our habitual patterns, beliefs and opinions and opening to the unknown. Whoever you are, wherever you are, it constitutes a radical plunge into the heart of life and the life of your heart. Because remember? Your life, all of life, is Zen.